Partagez | 


 Become the Beast || Victor Faraday-Hyde


MessageSujet: Become the Beast || Victor Faraday-Hyde   Ven 16 Déc - 17:22

Faraday Hyde Victor
Tom Hiddleston ۞ Swan
I put a spell on you

۞ Nom: Faraday-Hyde. Deux noms pour un seul homme, comme un héritage étrangement lourd pour des épaules semblant un peu frêles. L'homme pourtant ne ploie pas, et se dresse fièrement en arborant ce nom encombrant. Sourires affable sur ses lèvres fines, il arbore la pose des grands de ce monde, affiche son austère personne en offrant les affres d'un plaisir gourmand aux yeux de ses dames. L'homme affame autant qu'il nourrit les passions incertaines et fournies de ces riches dames que, pourtant, il honnit.
۞ Prénom(s): Victor.Langue rouge sur lèvres blêmes se colorent des carmins sanglants de son infamie. Les lettres se heurtent à l'ivoire, le prénom se fait incisif dans les chairs, et déjà naît au creux des poitrine le souffle ambivalent. Coincé entre la crainte et le désir. La peur et l'envie. La souffrance et la libération.
۞ Date & lieu de Naissance: Vingt-six juin Un vieux souvenir qui se fait de plus en plus vivace à mesure que le temps passe. Plein de ces soleils moribonds, et de ses pluies qui battent, sans cesser, les pavés. Nostalgie d'une enfance qui le marque à jamais de quelques manques. Comme le sentiment d'avoir perdu quelque chose en chemin, d'avoir coupé ses racines pour ensuite le regretter, seulement au fond de son regard autant que sur son sourire carnassier s'affichent le manque certain de chagrin. Il se nourrit d'autre chose que de ses peines, et la douleur des autres se fait légion
۞ Age: Trente-cinq ans La vie dure toujours trop peu de temps. A peine plus qu'une bouffée d'air. Inspirée. Expirée. Suffocante. Années passées, effacées, évincées, laissant le goût un peu trop amer de s'être évaporée en emportant avec elle les souvenirs d'une enfance radieuse. Le tic tac de l'horloge roucoule sous les yeux azuré du prince assombri, tandis que les traits s'alignent comme pour lui montrer que le jour de sa naissance s'éloigne inexorablement. Évasion futile qui pourtant le ramène, sans cesse et à jamais, à ces illusions perdues que sont celles de son ascendance.
۞ Nationalité: Américaine. Écarlate potion apportée aux lèvres avides, besoin carnassier d'en sentir les effets, il n'est que la magie qui pour eux compte. La voilà scintillante dans son obscure clarté, la voilà qui vacille au creux de leur corps et déjà naît l'extase de son pouvoir inné. Il n'est de mélange qui leur soit accordé, et de l'ascendance jadis évadée ne reste désormais plus que le savoir-vivre ainsi que le souvenir perdu de ses ainés.
۞ Statut: Célibataire Esquisse d'une existence outrageusement malheureuse pour celui qui tente d'y survivre. Emporté dans la jeunesse de ses années par autant d'attente que d'infamie, le voilà qui fait la pitance des destins évadés et des passions mourantes. Désillusions terribles d'un amour infertile, terribles remords de s'y être laissé prendre, il n'est de regrets qui tiennent dans son quotidien pour celui qui s'est fait le bourreau de ses tendres années.
۞ Emploi: Botaniste Coup de semonce dans un monde peuplé de barbarie, mains de faussé offerte en gage d'amitié sous les rires sardoniques de quelques tyrans. Mensonges d'état ouvrés sur les tromperies caractérisées. Tout n'est que faux semblant et semblant de vrai, il n'y a rien que la tromperie pour prêcher la vérité, et la vérité pour se faire véritable bûcher de ces naïfs qui y croient encore. Pourtant ce n'est pas là le jeu de la société, c'est bien celui d'une étrange communauté, celle qui se mêle et se démêle sur bien des sujets. Exit ce que l'on pourrait penser, il n'y a rien de tendre et de délicieux dans l'art de voir les plantes pousser.
۞ Baguette: Sa baguette est faite en bois de vigne ce qui la rend un peu tortueuse et rigide, elle mesure trente et un centimètres. En son sein elle renferme un ventricule de dragon.
۞ État: Malédiction des fils Il est de ces choses dont on ne peut parler sans penser, irrémédiablement, au fait qu'elles ont toujours été de ce monde. Évidence instinctive qui en font la crainte de tout un chacun sans que d'aucun ne sache à quoi cet effroi peut être dû. Curieuse réaction, assaut des sens en réponse à la cruelle présence d'un état dont la nature hurle l'absolu nécessité d'être ainsi sauvegardé. Peu importe le moyen, l'indécence et la décadence tant que continu à résonner le glas de la salissure face à la réalité de leurs êtres.
۞ Niveau de Surveillance:

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■



۞ Groupe :  Ab Origine Fidelis
The other side of the mirror

۞ Pseudo / Prénom: Caroline ou Simaumauune!
۞ Age: 26 ans et relativement toutes mes dents!
۞ Comment es-tu arrivé ici? Bah j'en suis l'administratrice et la fondatrice! Mais je dirais que c'est surtout par magie!
۞ Une remarque sur NV? Joulem!
۞ Un dernier mot? Joumem!

Secret Files


Code:
Tom Hiddleston ۞ Victor Faraday-Hyde
Code:
Botaniste ۞ Victor Faraday-Hyde
Code:
Les fils ۞ Victor Faraday-Hyde
Now you're under a curse


Il adore la couleur rouge, et le fait de rencontrer une femme portant un rouge à lèvre carmin le rend particulièrement extatique ▲ Il a toujours apprécié les femmes, et la première à avoir partagé son lit se trouvait être la fille d'une des employée attachée à la demeure des Hyde. C'est un souvenir qu'il apprécie bien qu'il soit teinté d'une innocence déjà faussée et d'une maladresse dont il ne souffre plus désormais.▲ Contrairement à beaucoup d'hommes ou de femmes vivant au début du vingtième siècle, qu'ils soient sorciers ou non, il ne fume pas. L'odeur de la cigarette, d'ailleurs, l'indispose depuis son plus jeune âge. ▲ Il apprécie les odeurs safranée, et les parfums d'orients. ▲ Il cultive une aversion toute particulière pour le thé. Pour lui, il ne s'agit que d'eau chaude ayant un arrière goût de paille. Étrange pour un homme d'origine anglaise.▲ Il laisse souvent pousser ses cheveux, pas tellement parce qu'il aime ça, mais surtout parce qu'il manque de temps et de patience pour se rendre se les faire couper. ▲ Il a joué au quidditch durant sa jeunesse, néanmoins une mauvaise chute lui aura brisé trois cotes et lui aura laissé une vilaine cicatrice à la base de la nuque. ▲ A force de lire, il s'est abîmé les yeux, désormais pour lire ou ne serait-ce que voir clair, il doit porter des lunettes. Seulement, il ne peut les souffrir, et ne supporte que moyennement le fait d'avoir une faiblesse ainsi dévoilée, de ce fait il préfère de loin les porter de façon sporadique. ▲ Il peint, c'est un fait, mais il apprécie surtout la représentation des scènes sombres, douloureuses et généralement bibliques ou mythologiques. Il aime le macabre et le misanthrope. Il apprécie la gène qui naît au fond des yeux de ceux qui observent ses œuvres. ▲ C'est un homme très cultivé, et doué de malice, s'il peut flouer ses adversaires c'est bien parce qu'il semble toujours avoir un coup d'avance. Joueur hors pair, il se fait maître sur l’échiquier de ses envies autant que de ses besoins. ▲ Il possède une collection impressionnante de livres, de quoi faire verdir de jalousie quelques bibliothécaires, mais il ne fait aucunement ombre à la bibliothèque nationale. ▲ Il possède un chien, un malinois aux poils noirs et longs, répondant au nom de Orsino. ▲ C'est un très bon sorcier, néanmoins il excelle en botanique et en sortilège. Nul doute que quelques créatures de son entourage en ont fait les frais. ▲ C'est absurde, mais qu'elle peur ne l'est pas ? Néanmoins, sa plus grande peur serait de se faire engloutir. Pas de se faire dévorer goulûment par une quelconque créature, mais de se noyer dans flots d'une eau sombre. De chercher un air qui ne lui viendrait pas, d'inspirer de l'eau et d'expirer sa vie, d'être aspiré par la noirceur des profondeurs jusqu'à ce que la suffocation finale ne mette un terme à sa vie. Ce n'est pourtant pas la noyade en elle même qui l'effraie pourtant le plus, ce sont bien ces eaux noires dont il ne peut qu'apprécier avec appréhension les ondulations calmes tandis que leurs couleurs d'encre l'hypnotisent. Il craint de les croiser un jour ces eaux noires, il craint de se sentir inexorablement attiré par leurs turpitudes macabres, comme emporté par le chant des sirènes pour mieux en aller de Charybde en Scylla. ▲ Son patronus est un épervier.
Peace of Mind and Healing of Broken Lives


Trouvez vous normal de devoir vous cacher des non-mages ou moldus? Ne pensez-vous pas qu'il serait normal, pour tout un chacun, de pouvoir vivre libre au sein de son propre pays?

Il n'est pas tant question de cette étrange partie de cache-cache, celle qui dure sans jamais attendre l'annonce d'une fin imminente, tant attendue. Il n'est pas question d'égalité et encore moins de liberté, pas de ces choses sur lesquelles ont discute et sur lesquelles jamais on ne tombe d'accord. Tout. Absolument tout, n'est qu'une question de pouvoirs, de tyrannie que l'on se refuse d'assouvir pour mieux garder une conscience aux allures immaculées. On préfère de loin opprimer un peuple qu'assumer sa suprématie. On préfère de loin cacher plutôt que de conquérir. C'est bien là que réside le problème de l'hypocrisie de notre monde, de notre politique, de notre propre humanité.

Pensez-vous qu'il faudrait que le monde sorcier s'ouvre un peu plus aux non-mages ou moldus, qu'à l'image de l'Europe les sorciers devraient avoir le droit de se mêler aux moldus?

Est-il utile de parler des problèmes que rencontre, aujourd'hui, l'Europe? Son ouverture aux non-mages ne se sera pas non plus faites sans conséquences. Ne voyez-vous pas poindre au loin, bien plus loin que les jours voulus heureux, les affres d'un avenir assombri? Ne sentez-vous pas l'odeur de cette poudre sulfureuse qui remonte jusqu'aux narines de tout un chacun? Inutile de se voiler la face, car déjà gronde le tintamarre qui accompagne chaque révolte, et c'est bien celle de la suprêmatie du sang qui se fait sentir par delà l'océan. L'heure de la terreur, bientôt, s'en va teinter au creux de nos oreilles jusqu'alors sourdes. Nous en resterons bouches bées, mais finirons, tous, par nous dire que tout était couru d'avance. Il n'est de solution à trouver dans l'ouverture.

Pensez-vous que le MACUSA a bien gérer l'affaire de New-York, ou bien qu'il s'agit d'un fiasco de plus sur une liste interminable?

Imposture d'un pouvoir inutile, incapable, brandissant face à tous l'arme de l'oubli autant que de la mort. Il n'est aucun droit à l'erreur qui ne soit permis et pourtant c'est bien par la faute d'une loi trop exigeante, stupide à bien des égards, que cette engeance court à sa perte. Et, assurément, il ne sera pas là question, encore une fois, d'assumer l’échec d'un gouvernement à la dérive, mais d'accuser la population pour son manque d'attention et de maintien. Trouver un coupable plutôt qu'assumer sa propre faute est le propre du MACUSA, et nul n'est meilleur que lui pour accuser autrui.

Êtes-vous effrayés par les créature qui semblent s'être enfuies et qui, désormais, font des ravages dans les bayous? Qu'elle serait pour vous la solution?

Pourquoi être effrayés par ce qui fait parti de notre monde? Il nous faudrait ainsi être effrayé par les non-mages mais aussi parce qui fait parti de notre univers? Certes, les créatures ne sont pas sans dangers, mais cessons de vouloir les exterminer alors qu'elles ne sont que reprendre possession de ce qui est leur. Et puis, ne sont elles pas merveilleuses? Ne sont elles pas dignes de toutes nos attentions? En tant que chercheur profondément attendri par la flore, j'avoue me laisser aussi prendre au jeu de la contemplation de ces choses-là.

Faites un rapide résumé de votre personnage afin qu'il puisse être facilement cerné par les autres joueurs.

Tendres éclats d'un cœur brisé qui déjà crissent sous les foulements du pieds ne laissent entrevoir la déroute et le mal qui en découle. Poison curieux qui toujours agit et ne peut être guérit, fait vivre l'enfer à celui qui se veut passif. L'homme est peut être charmant, assurément séducteur à ses heures, mais c'est la tristesse qui l'emporte sur l'être plutôt que sur l'image offerte. Duperie d'infortune qui le laisse sans voix sans pour autant cesser de le perturber, génie de la mise en scène, manipulateur fin aux doux mots enchanteurs, il sait néanmoins se draper dans la saveur suave de sa personnalité. Loup déguisé en brebis, il s'égare sur les sentiers de sa perdition pour mieux se détourner des quelques chemins droits qu'on lui aurait destiné ; fourberies malicieuses qui le font sourire sous les vindictes de cette autre tandis qu'il met en œuvre, rouages après rouages, les plans d'une ode aux changements. Ombre des ombres, le voilà qui se meut dans l'acte machiavélique sous l'ondine de quelques professions de fois promettant allégeance à une famille sans en dire plus, sans se faire plus loquace qu'il ne doit pour ne pas trahir les principes qui régissent son existence. Aucune traîtrise dans le mot, à peine plus dans le geste, et si la pensée n'est que déviance ce n'est que pour noyer le brin de révolte qui déjà fourvoie cette innocence qu'il déchoit. Il se fait dès lors avocat du diable, se perdant dans les gouffres de quelques sombres plaidoyers qui n'ont jamais pour but que celui de servir une cause qui lui est propre. Logique des fins stratèges que celle de ne jamais voir son esprit pénétré par les autres, obscures mécanismes que personne ne déchiffre tant le sourire de l'homme les évince. Respectabilité toute enrubannée des cachemires des apparences, il n'en reste pas moins un emblème ineffable d'une acre loyauté et d'une sociabilité toute mesurée.  



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Become the Beast || Victor Faraday-Hyde
 Sujets similaires
-
» Nouveau site Victor Parts
» Victor Part's pour nos transaxales !!!
» Victor Samnick signe au SLUC
» Opération réussie pour Victor Martinez
» Victor FARRUGIA / Mathieu ROUSSILLON (106 XSI N1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nolens Volens :: 
 :: Les Recettes de Potions :: Sorciers Accomplis!
-