Partagez | 


 Les demandes de don/bénédiction/malédiction


MessageSujet: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Lun 12 Déc - 7:08

Demandes
Les dons ne le sont pas toujours, les bénédictions le sont encore moins. Tout ne serait donc que malédictions? Quelque soit la réponse a cette question, ici se font les demandes pour dons, bénédictions, et malédictions.


Petit rappel avant de remplir le formulaire, les différentes explications sont disponible ICI.
Les d/m/b sont importants au forum, et il est important pour nous d'être sûres que vouz en avez bien compris le fonctionnement, merci de remplir le formulaire suivant!

Code:
<center><div class="fondfperso"><div class="fondfperso1"><div class="fondtabfiche"><div class="tabtitre">Now you're under a curse</div>
<m>Nom de votre personnage, don/malédiction/bénédiction que vous souhaitez</m>
Répondre ici.

<m>Comment avez-vous attrapez ça? </m>
[i]Expliquez-nous comment votre personnage a reçu son don, est-ce de naissance? Pour les bénédictions et malédictions, expliquez-nous pourquoi votre personnage/ce qu'il a fait, pour en être atteint.[/i]

<m>Mise en situation.</m>
[i]Écrivez içi un petit texte/rp, environ 500 mots, mettant en scène votre personnage et son affliction.[/i]

<m>Et pour gagnez des points, complimentez vos admins. </m>
[i]Parce que nous sommes tous en manque d'affection[/i]
</div>

</div></div></center>





Dernière édition par Mister President le Dim 23 Avr - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Dim 18 Déc - 18:36


Now you're under a curse

Nom de votre personnage, don/malédiction/bénédiction que vous souhaitez
Connor Wilson -> Les 1000 voix.

Comment avez-vous attrapez ça?
Connor a toujours eu sa malédiction au plus profond d'elle, il lui a été transmit par sa mère qui elle même était maudite alors enceinte et tout le reste de sa famille est persuadé qu'il s'agit de quelque chose d'héréditaire. Il ne s'est en revanche déclenché que lorsqu'elle avait onze ans, au début elle ne ressentait pas les choses de manière claire, elle ne connaissait pas l'origine de ces voix et se pensait folle, ce que tout le monde pensait aussi. Dans son village elle était souvent insultée par les autres jeunes et ce n'est pas dans le monde des sorciers que les choses ce sont arrangées, personne n'a jamais su mettre un nom précis sur ce qu'elle avait avant le MACUSA. Jusqu'à sa majorité on se moquait tout simplement de ses soucis et de l'instabilité quelle laissait transparaître. C'est quand elle a exprimé le désir d'être Auror et qu'elle a suivi sa formation qu'elle a découvert qu'elle était "simplement" maudite. C'est grâce à cela qu'elle est retournée en Louisiane, poussée par les voix qu'elle a entendue.

Mise en situation.
C'était un jour comme un autre, avec la même pâleur maladive qui hantait le ciel, elle était sensée rester chez elle mais elle avait choisit de se promener. Prendre l'air. Même si elle n'avait pas beaucoup la rue et qu'elle se sentait à l'étroit, elle avait jugé bon de se ressourcer et de respirer un oxygène moins vicié que celui de son appartenait où des fruits pourrissaient dans une corbeille depuis une semaine. Elle ne pouvait pas savoir quand une "crise" apparaissait, ce n'est pas quelque chose qu'on peut prévoir mais plus quelque chose que l'on subit. Incapable de faire quoique ce soit, elle marchait sans but à travers une masse dense de manteaux et des chapeaux baissés sur les yeux des passants, ses cheveux à l'air libre lui donnant un air sauvage qui n'avaient jamais séduit un seul homme, au milieu de tous ces non-majs qu'elle aurait bien fait taire d'un bon Crucio si elle en avait eu le droit. Mais quand bien même elle aurait prit le courage idiot de brandir sa baguette et révéler enfin au monde entier son identité, elle n'aurait pas été capable de murmure ne serait-ce qu'un enchantement ou aligner assez de pensées pour épeler son sort. C'est à cet instant qu'elle a entendu crier, en plein milieu de la route pavée, entourée de dizaines de personnes aux regards désapprobateurs. Elle s'est stoppée net, croyant d'abord à une agression, zieutant tous les recoins d'un quartier qu'elle connaissait comme sa poche, avant de reconnaître cet écho familier, le propre écho de ses idées. Pour la première fois elle avait peur, elle n'était pas capable de contrôler ce qui se passait dans sa tête, incapable d'enfouir son visage dans ses mains et rester là jusqu'à ce qu'on vienne à son secours, c'était étrangement intense. Elle avait quitté la dimension terrestre pour vivre dans un cauchemar bien réel, lui rappelant ironiquement qu'elle aurait du depuis longtemps s'intéresser à ce remède plutôt que d'imaginer tout ce qu'elle pourrait faire de cette capacité qui la hantait. Le visage crispé dans une expression de douleur pincée, la bouche entrouverte prête à hurler avec eux, mais incapable de prononcer quelque chose, elle s'est mise à courir le plus vite pour y échapper. Mais peut importe où elle allait, la chose la suivait sans vouloir la laisser Elle a fini par se cacher sous un arbre dans un parc, à attendre que cela passe, le cerveau réduit en bouillie par des paroles qu'elle n'arrivait pas à percevoir. Avec l'assurance que quelque chose de particulièrement horrible venait d'arriver. Par le passé, les voix sont déjà venues lui parler, quand elle était plus jeune et plus ignorante, mais plus les années passaient plus la malédiction devenait violente, jusqu'à lui faire perdre ses repère, lui faire perdre l'esprit. Prise de sanglots incontrôlées elle se mit à pleurnicher au rythme des assauts de douleurs qui perçait le tissu de ses rêves, elle n'avait aucune certitude que ce qui arrivait été bien réel, depuis son accident tout semblait terriblement éronné. Elle préférait croire qu'il s'agissait encore d'elle, plutôt que d'un mauvais sort qu'on lui a jeté alors qu'elle n'était qu'un bébé, qu'un mauvais sort qui hante ses veines sans qu'elle ne puisse rien y changer. Cela lui paraissait injuste et au fur et à mesure que sa haine contre la force de la  voix augmentait, la douleur s'insinuait dans ses tempes. Pendant un instant, elle n'arrivait plus à discerner le paysage, le visage déformé par la peine. Elle s'en voulait à elle aussi, elle se maudissait elle même. Et une part d'elle ne voulait pas que la douleur ne s'arrête, elle préférait encore mourir ici que d'avoir un jour à supporter ça à nouveau. Le temps lui échappa. Elle se réveilla le lendemain complètement gelée, incapable de savoir pendant combien d'heures elle était restée dans un état second. La seule chose capable de lui réchauffer le coeur était la sensation de paix qui régnait à nouveau dans sa poitrine et le silence dont elle se délectait. Le silence, enfin.

Et pour gagnez des points, complimentez vos admins.
Je vous bave dessus avec amour.  Twisted Evil Un grand merci ô grand manitous de jeter un oeil à ma requête.


Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Dim 18 Déc - 18:49

Je valide ta malédiction!
Cela dit fais attention, tu as fait pas mal de petites fautes et pas mal de mots ont permuté (aurais tu un correcteur automatique?!).
Bon courage avec ces voix qui taraudent ton esprit!

_________________
L'enfer est pavé de bonnes intentions

Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, troublent les morts couches sous le pavé des salles. L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Dim 18 Déc - 21:52

Now you're under a curse

   Nom de votre personnage, don/malédiction/bénédiction que vous souhaitez
   Alejandra Della Rosa, Totem

   Comment avez-vous attrapez ça?
  Peut-être étaits-tu destinée. Tu te souviens encore....

Un. Deux. Tu attends. Observes. Rien. Trois. Quatre.Tu t'arrêtes. Les toises. Personne ne semble réagir. Alors tu te mets à courir pour de bon. Tes jambes sont petites, mais les foulées sont rapides. Quel âge as tu au juste ? Six ou sept ans ? Tu n'en fais déjà qu'à ta tête. Tu veux les voir de plus près. Ils sont beaux. Tu les as couvé du regard. Tes iris ont glissé sur leurs robes, admiré leur imposante stature. Elles se sont ancrées dans leurs prunelles sombres. Elles ont admiré leurs ailes. Ton souffle s'est entrechoqué contre tes lippes, coincé au creux de ta gorge. Tu tournes légèrement la tête personne n'a encore réalisé ton absence, alors que tu te jettes au sol, passant la barrière, rampant à même la terre. Un vrai garçon manqué...  Ta foulée se fait plus légère alors que tu verrouilles tes prunelles sur ce bébé Sombral. Tu ne devrais pas les voir. Tu es jeune. Pourtant à ton âge, tu L'as déjà rencontré. Cette dame en noire venu ravir la vie d'autrui. Tes petits doigts déterminés déjà tendus vers lui alors qu'il se trouve à plusieurs mètres. Tu veux sentir ses poils contre la paume de ta main. Tu as l'impression qu'un lien unique s'est noué entre vous. Tu le veux. Comme une enfant veut une chouette ou un chat. Mais toi, héritière des Della Rosa au caractère bien trempé, tu as choisi un Sombral... Ton bras s'avance. " Alejandra " Ton visage se tourne, ton regard est furieux. Ton père a fait fuir le bébé Sombral. Il court vers toi et te fait de grand geste. Boudeuse, tes bras se croisent sur ta poitrine. " Alejandra ! Ven aquí ahora mismo ! " De ta voix, fluette, tu as hurlé que non ! Que tu restais là, que tu voulais caresser le cheval noir. Jusqu'à ce qu'un souffle et un hennissement ne résonnent dans ton dos. Lentement, tu as pivoté faisant face à la mère Sombral prête à se ruer sur toi. Tes lippes ce sont écartées de surprise. D'admiration. De crainte ? Elle s'est cabrée sur ses jambes arrières. Tu te souviens encore de la douleur que tu as éprouvé lorsque son sabot a percuté ton bras, le cassant par la même occasion. Et alors qu'on te faisait sortir, criant dans tous les sens à quel point tu étais inconsciente, entre grimaces et chouinements, tu tournes un regard innocent vers ta génitrice " Mère, on peut adopter le bébé Sombral ? " C'est à ce moment là que tu as senti ce lien, si fort, si unique. Tu n'as lâché le regard de l'animal qu'une fois que tu ne pouvais plus le voir.

   Mise en situation.

La nuit venait d’abattre ses bras enivrants sur la Nouvelle Orleans. Envoutante et étouffante. A la lueur des rayons argentés de la nuit, les ombres se faufilaient. La foule grouillante et animée se mouvait parfois entre deux rires, entre deux exclamations. Parfois le silence régnait tout simplement. New Orleans. Cette ville étrange qu’Alejandra qualifiait d’exaltante. Cela faisait des années que ses pas foulaient les terres Américaines, laissant derrière elle son pays d’où venait ses origines. Après quelques verres, parfois accompagnée, Alejandra décida qu’il était temps pour elle de rentrer. Lorsqu’elle sortit du bar, elle s’alluma une cigarette. Pincée entre ses lippes rouges, elle tira lentement dessus profitant du silence étourdissant des lieux. Se galvanisant des effets de la nicotine, la brune décida de marcher un peu avant de transplaner jusqu’à son domicile. Si elle croisa quelques silhouettes, ce fut surtout le bruit de talons frappant le rythme de ses pas qui l’accompagna qui la troubla. Sans se retourner, elle transplana. Elle ne comprit pas réellement comment, un bras enlaça sa taille juste avant qu’elle ne disparaisse. Lorsqu’elle arriva devant la porte de sa demeure, un corps lourd s’écrasa sur le sien. Un homme avec qui elle avait partagé quelques verres. Ses assassines baladeuses se glissèrent rapidement sur ses hanches tandis que son souffle alcoolisé frôlait son visage. Alejandra tenta de se débattre comme son frère avait déjà pu lui apprendre mais sans parvenir à récupérer sa baguette, elle devait bien admettre qu’elle ne parvenait pas à grand chose. Un chapelet de jurons hispanique traversa sa gorge alors que la panique s’empara de son être. Ses prunelles cherchèrent partout dans l’obscurité de l’aide. Puis se fut comme une boule d’énergie qui s’échappa d’elle, traversant de toute part son échine. C’était la première fois qu’il prenait réellement forme. Ce bébé sombral. Celui qui l’avait rendu amoureuse de cette magnifique créature qu’il était. L’homme avait reculé instinctivement. D’un bond, debout sur ses jambes vacillantes, il en avait oublié Alejandra et n’observait que le Sombral et ses ailes ouvertes et menaçantes. Son apparence effrayante aux yeux des idiots était décuplée par l’obscurité. Ses ailes squelettiques brassaient l’air dangereusement. Prêt à charger, un bruit rauque et profond s’échappait des tréfonds de sa gorge. Il s’interposait entre Alejandra et son agresseur qui dans un pop retentissant s’évapora dans les airs. L’Espagnole se redressa avec peine, restant pourtant assise à même le sol, ses yeux rivés sur le Sombral. Ce bébé sombral… Tirant sur ses vêtements, Alejandra essaya de se remettre les idées en place. De nouveau ses iris s’égarèrent sur l’animal qui se tenait devant elle. Elle tendit la main vers lui comme elle avait pu le faire des années plus tôt. Cette fois, ses naseaux glissèrent au creux de sa paume. Ce fut comme une décharge électrique qui traversa toute sa carcasse. Un énorme sentiment d’amour, de puissance, de bonheur. Un lien indéfectible, infaillible. Des larmes lui montèrent aux yeux tant le sillon de la tornade qui s’éveillait en elle était intense. Jamais plus elle ne pourrait vivre sans cette présence à ses côtés.

   Et pour gagnez des points, complimentez vos admins.
   Vous devriez être la première merveille du monde tant vous êtes des êtres doués de magnificence  I love you  (Et je promets à Simaumaune de réaliser une de ses idées tordues  afro )
   


Merci  I love you

   

_________________
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Mar 20 Déc - 9:19

Je valide!
J'aime bien quand on me promet de réaliser mes idées tordues!
Mouhahahaha!

_________________
With Great Power Comes Great Responsibility
Compte Admin ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Mar 20 Déc - 20:56

Au top ! Merci I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Mar 20 Déc - 21:00

Now you're under a curse

   Nom de votre personnage, don/malédiction/bénédiction que vous souhaitez
   Arsène Tassin, Animagus

   Comment avez-vous attrapez ça?
   ''Arsène tu es sûr que ça va marcher ?''
   ''Oui, on est bien un lendemain de pleine lune et c'est bien une feuille de mandragore, je vois pas où est le problème.''
Le jeune Arsène ouvrit la bouche et plaça la feuille au niveau de son palais. Faisant la grise mine pendant quelques secondes, il afficha par la suite un large sourire, puis fit signe à son camarade de classe. D'un signe de la main, il lui affirma ainsi que tout était bon. Son camarade lui n'était pas rassuré, pas parce que l'expérience pouvait ne pas être productive ou dangereuse, mais, bel et bien, par peur des retombées si leur professeure de botanique venait à avoir vent de leur escapade dans ces serres et surtout dans ces pieds de mandragores. Par chance, rien ne se fit savoir et après un mois entier avec cette feuille en bouche, chose qui ne fut des plus facile à vivre, les deux compères parvinrent à l'étape suivante, et cela, sans problème. S'attelant rapidement à la seconde étape, ils virent même à usurper des chrysalides de Sphinx tête-de-mort à leur professeure de potion pour pouvoir poursuivre le processus dans de bonnes conditions. Enchaînant les étapes et les incantations matins et soirs, les deux camarades parvinrent fièrement à la dernière étape, venant à réaliser leur souhait, leur première transformation. Étape bien plus douloureuse et effrayante qu'ils ne l'auraient imaginé, cette première transformation faillit bien leur coûter la vie, croissant malheureusement la chienne du concierge de l'école qui parvint presque à les attraper pour son souper.


   Mise en situation.
La campagne était calme, la nuit était tombée depuis quelques petites heures et la cheminé de la maisonnette fumée face au clair de lune. Face à cette maison de campagne, trônait alors un petit animal solitaire, particulièrement étrange de par son attitude et de par la branche coincé entre ces babines. Le regard fixant la fenêtre de la cuisine, épiant d'un œil curieux le passage des occupants, le petit être semblait avoir un comportement bien naturel, mais ce n'était guère le cas. La légère brise balayait l'herbe et les poils de l'animal au gré de ces désirs, rapportant au passage les odeurs s’échappant de la maison, mais surtout celle de la cheminée. Reniflant de bonnes odeurs de viandes grillées qui venaient à lui, l'animal aux oreilles dressé au plus haut, écoutait attentivement les bruits et paroles émanant de la maisonnette bien mal isolée. ''Il ne nous retrouvera pas.'' Dit un des hommes de la maison, alors situé non loin de la fenêtre qu'il venait d'entre ouvrir pour y jeter quelque chose. ''Personne ne connaît ce coin.'' Poursuivit-il en s'adressant aux autres occupants de la bâtisse. L'animal lui, qui n'était autre qu'un renard, se leva et marcha tranquillement vers la fenêtre. Écoutant les haussements de tons des occupants et les tendres mots qu'ils s'échangeaient, le renard lui s'approcha de ce que l'homme avait jeté quelques instants et le sentit. Détournant la tête, car dérangé par l'odeur provenant de la chose, le renard s'approcha de la porte alors que les trois occupants semblaient en venir aux mains pour de futiles raisons. Profitant de l'agitation et du bruit en découlant, le renard commença à changer et à prendre une forme plus humaine. Redevenant ce qu'il était au départ, l'homme, qui était alors un sorcier, attrapa de la main droite le morceau de bois maintenu par sa bouche et l'essuya contre son manteau. Fixant ça baquette du regard, il vint à approcher sa main gauche de le poignet de porte avant de s'arrêter net. Vint alors des mots impardonnables sortant de la bouche d'un des hommes, puis en suivi un flash lumineux verdâtre et des hurlements provenant d'un des deux autres hommes dans la pièce. Un corps tomba lourdement au sol, puis le second homme encore vivant paniqua et hurla que l'autre épargne sa vie. Il prétexta alors une amitié datant de nombreuses années passées ensemble, mais cela n'arrêta pas le dernier homme qui vint à éliminer son comparse comme l'autre avant lui. D'autres hurlements et un autre flash survinrent dans la petite maisonnette de pierre. Au même moment, l'homme à l'extérieur avait déverrouillé délicatement la porte d'un sort très banal du nom d'Alohomora. Ouvrant prestement la porte alors que son adversaire avait ainsi le dos tourné, d'un mouvement de poignet, il fit jaillir de ça baquette un éclair en prononçant ces mots ''Petrificus Totalus''. L'homme en face de lui n'eut à peine le temps de se retourner et de comprendre ce qui lui arrivé qu'il fut ainsi frappé de pleins fouets par le sort venant de lui être jeté. Totalement raidit, l'homme s'écroula au sol, c'est alors que l'autre homme s'avança et le regarda. Dirigeant sa baquette vers la porte, il lança de sa baquette une boule lumineuse qui vint à s'envoler vers l'extérieur et monter haut dans le ciel avant d'exploser en une multitude d'autres petites boules lumineuses. S'approchant par la suite de l'homme sur le sol, le sorcier ce pencha au dessus de lui et lui dit quelques mots.
     ''Pour meurtres avec préméditation et utilisation d'un sort impardonnable à plusieurs reprises, vous êtes en état d’arrestation.''

   Et pour gagnez des points, complimentez vos admins.
   Je suis gentil, mais vous vous l'êtes encore plus, vous avez de jolies yeux et vous faites de belles choses.
   

Merci d'avance, et dite moi si je dois aussi en faire une pour l'occlumentie
   
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   Mar 20 Déc - 22:32

Je valide ta demande de dons!

Pour l'occlumentie, on va dire que tu en maîtrise les bases mais que face à un très bon legilimens tu résisterais peu de temps. On va limiter les dons à un par personne, surtout que je te valide l'animagie et que c'est pas le don le plus répandu aux USA.

_________________
With Great Power Comes Great Responsibility
Compte Admin ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les demandes de don/bénédiction/malédiction   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Les demandes de don/bénédiction/malédiction
 Sujets similaires
-
» Y-a-t-il une malédiction sur les troisièmes lignes de Rouen?
» Malédiction de la tâche noire
» La malédiction de la crevaison
» Que faire d'une monobrin casting cassé??
» Poésie -La malédiction de l’empire posidonien-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nolens Volens :: 
 :: Les Oubliettes :: Le verset oublié.
-